Stan Getz & Astrud Gilberto

LIVE AT THE BERLIN JAZZ FESTIVAL 1966

précédent
LIVE AT THE BERLIN JAZZ FESTIVAL 1966
photo de l'interieur du coffret LIVE AT THE BERLIN JAZZ FESTIVAL 1966 vinyle et cd
playlist LIVE AT THE BERLIN JAZZ FESTIVAL 1966
suivant
Choisir le format
  • DOUBLE CD | 18€

  • TELECHARGEMENT HD | 13€

  • DOUBLE VINYLE | épuisé


The Lost Recordings retrouve les bandes masters de ce double récital dans les archives de la radio berlinoise. Comment ne pas être transporté par ce concert qui livre une version inédite, notamment, des titres du légendaire album de 1964 chez Verve ? Le label offre ainsi, en première mondiale, ce concert capté à la Philharmonie de Berlin, dans le cadre des Berliner Jazztage de 1966. Les 19 titres de ce concert, désormais inoubliables, s’ajoute à la collection avec, comme toujours, une qualité de son inégalée, grâce au procédé Phoenix Mastering®.

C’est en quelque sorte à contretemps, que se situe le concert donné par le quartet de Stan Getz accompagné d’Astrud Gilberto le 4 novembre 1966. En ces années folles où tout se précipite, les choses ont en effet bien changé dans la vie comme dans la carrière des deux principaux protagonistes qui, après une idylle passagère, ont chacun repris leur indépendance tant personnelle qu’artistique.

Dès les premières mesures de Samba de uma Nota Só de Jobim la magie des retrouvailles opère !

Comme si le temps s’était arrêté, la délicatesse hésitante de la voix blanche d’Astrud, sertie dans les sonorités embuées et irisées du vibraphone de Gary Burton et magnifiée par les contrechants aériens du saxophone de Stan Getz, retrouve la fraîcheur et l’innocence du mythique enregistrement de 64.
Déclinant les séductions de leur univers poétique en une suite savamment composée de standards de la bossa nova (Você e eu de Gilberto Gil, Corcovado et The Girl from Ipanema de Jobim) mêlés à quelques compositions plus “jazz” dans leur forme comme dans leur esprit (Jive Hoot de de Bob Brookmeyer, les standards sentimentaux The Shadow of your Smile et It Might As Well Be Spring), Astrud Gilberto et Stan Getz avec pudeur, délicatesse et une joie de jouer communicative, parviennent constamment à éviter de donner l’impression de revenir sur leur pas — “donnant corps” au présent et comme si c’était la première fois, à cette musique sensuelle, légère et mélancolique, fruit de leurs amours métisses.

    Record 1

  1. On Green Dolphin Street
  2. The Singing song
  3. The Shadow of Your Smile
  4. O Grande Amor
  5. Blues Walk
  6. Once upon a Summertime
  7. Medley: Desafinado/Chega De Saudade

  8. Record 2

  9. Edelweiss
  10. Samba De Uma Nota Só*
  11. The Shadow of Your Smile*
  12. Você E Eu (Eu E Voce)*
  13. Corcovado*
  14. The Telephone Song*
  15. It Might as Well Be Spring*
  16. The Girl from Ipanema*
  17. Jive Hoot

  • Stan Getz, tenor saxophone
  • Gary Burton, vibraphone
  • Chuck Israels, bass
  • Roy Haynes, drums
  • Astrud Gilberto, vocals*

Recorded on 4.XI.1966, Berlin Philharmonie, Berliner Jazztage
MONO ℗ 1966 RBB
Remastered ℗ & © 2018 FONDAMENTA
Manufactured and printed in Germany


Remastered from the original analog tapes
Lacquer-cuts: Kevin Gray
180g 2-vinyl album
Masters & Mothers: Quality Record Pressings
Number of limited copies: 2000
Printed & Pressed in Germany



*Une carte de téléchargement de l'album en 16-bit est incluse avec le vinyle.

The Lost Recordings retrouve les bandes masters de ce double récital dans les archives de la radio berlinoise. Comment ne pas être transporté par ce concert qui livre une version inédite, notamment, des titres du légendaire album de 1964 chez Verve ? Le label offre ainsi, en première mondiale, ce concert capté à la Philharmonie de Berlin, dans le cadre des Berliner Jazztage de 1966. Les 19 titres de ce concert, désormais inoubliables, s’ajoute à la collection avec, comme toujours, une qualité de son inégalée, grâce au procédé Phoenix Mastering®.

C’est en quelque sorte à contretemps, que se situe le concert donné par le quartet de Stan Getz accompagné d’Astrud Gilberto le 4 novembre 1966. En ces années folles où tout se précipite, les choses ont en effet bien changé dans la vie comme dans la carrière des deux principaux protagonistes qui, après une idylle passagère, ont chacun repris leur indépendance tant personnelle qu’artistique.

Dès les premières mesures de Samba de uma Nota Só de Jobim la magie des retrouvailles opère !

Comme si le temps s’était arrêté, la délicatesse hésitante de la voix blanche d’Astrud, sertie dans les sonorités embuées et irisées du vibraphone de Gary Burton et magnifiée par les contrechants aériens du saxophone de Stan Getz, retrouve la fraîcheur et l’innocence du mythique enregistrement de 64.
Déclinant les séductions de leur univers poétique en une suite savamment composée de standards de la bossa nova (Você e eu de Gilberto Gil, Corcovado et The Girl from Ipanema de Jobim) mêlés à quelques compositions plus “jazz” dans leur forme comme dans leur esprit (Jive Hoot de de Bob Brookmeyer, les standards sentimentaux The Shadow of your Smile et It Might As Well Be Spring), Astrud Gilberto et Stan Getz avec pudeur, délicatesse et une joie de jouer communicative, parviennent constamment à éviter de donner l’impression de revenir sur leur pas — “donnant corps” au présent et comme si c’était la première fois, à cette musique sensuelle, légère et mélancolique, fruit de leurs amours métisses.

    Record 1

  1. On Green Dolphin Street
  2. The Singing song
  3. The Shadow of Your Smile
  4. O Grande Amor
  5. Blues Walk
  6. Once upon a Summertime
  7. Medley: Desafinado/Chega De Saudade

  8. Record 2

  9. Edelweiss
  10. Samba De Uma Nota Só*
  11. The Shadow of Your Smile*
  12. Você E Eu (Eu E Voce)*
  13. Corcovado*
  14. The Telephone Song*
  15. It Might as Well Be Spring*
  16. The Girl from Ipanema*
  17. Jive Hoot

  • Stan Getz, tenor saxophone
  • Gary Burton, vibraphone
  • Chuck Israels, bass
  • Roy Haynes, drums
  • Astrud Gilberto, vocals*

Recorded on 4.XI.1966, Berlin Philharmonie, Berliner Jazztage
MONO ℗ 1966 RBB
Remastered ℗ & © 2018 FONDAMENTA
Manufactured and printed in Germany


Remastered from the original analog tapes
Lacquer-cuts: Kevin Gray
180g 2-vinyl album
Masters & Mothers: Quality Record Pressings
Number of limited copies: 2000
Printed & Pressed in Germany



*Une carte de téléchargement de l'album en 16-bit est incluse avec le vinyle.


Choisir le format
  • DOUBLE CD | 18€

  • TELECHARGEMENT HD | 13€

  • DOUBLE VINYLE | épuisé