ANDRÉ NAVARRA

La voix du violoncelle

SES ALBUMS INÉDITS

Bande No. 1

Bande No. 1

ANDRÉ NAVARRA

THE CELLO

The Lost Recordings rend hommage à l’immense violoncelliste qu’est André Navarra, à l’occasion des 30 ans de sa disparition. Accompagnées de son fils, nos équipes ont parcouru l’Europe, à la recherche des bandes originales - dont plusieurs étaient encore inédites ou abandonnées - afin de dresser le testament artistique de l’un des plus illustres violoncellistes et fondateurs de la grande tradition française du violoncelle. Il en résulte un coffret unique de 6 disques, réunissant tous les grands concertos pour violoncelle avec une qualité de son jusqu’alors inégalée.

ANDRÉ NAVARRA

THE CELLO

ANDRÉ NAVARRA

THE CELLO

Souvenirs de voyages...

"C'est dans le Kol Nidrei de Bloch que je découvre l'illustre violoncelliste André Navarra et je me souviens avoir été saisi par l'épaisseur et la texture unique de sa sonorité. Des années plus tard, c'est lors d'un concert que je fais la connaissance de Michel - son fils. Je viens de mettre au point une technique de restauration de bandes analogiques unique au monde grâce à l'aide précieuse de Quentin Sannié - Président et Co-fondateur de Devialet. Michel Navarra me confie une copie d'un inédit : le Concerto de Carl Philipp Emmanuel Bach avec Tibor Varga à la baguette. Quelques jours plus tard, il vient écouter le résultat. "C'est absolument saisissant" lâchera-t-il, visiblement très ému. Nous décidons alors de nous consacrer à une grande retrospective de tous les concertos avec les plus grands chefs de l'époque enregistrés par son père. Nos recherches nous mèneront à Londres, Amsterdam, Paris et Prague où nous tisserons des liens avec des archives et d'autres passionnés. Il en résulte ce coffret qui reçoit toutes les louanges de la presse et des mélomanes du monde entier et... ce label assez singulier !"

Frédéric D'ORIA-NICOLAS
Chercheur de trésors musicaux

LES FORMATS DE CETTE DÉCOUVERTE


Telerama

"ffff. Le lyrisme d'André Navarra atteint des sommets et le procédé Phoenix Mastering accomplit des miracles et restitue l'art du violoncelliste français dans toute sa magnificence. Remarquable en tout point."

TELECHARGEMENT HD ANDRÉ NAVARRA The Cello 35€ 28€

La naissance d'un talent pas comme les autres

C'est à Biarritz qu'André Navarra est né le 13 octobre 1911. Très tôt, il entretient un rapport spécial avec la musique, lui-même venant d'une famille de musiciens. À l'âge de sept ans, il commence à étudier le chant ainsi que le violoncelle. À neuf ans seulement, il est admis comme élève au Conservatoire de Toulouse, d'où il sort avec le premier prix en 1924. Il étudie ensuite pendant deux autres années au Conservatoire de Paris, où il obtient le premier prix à seulement quinze ans.

 

André Navarra et son violon

Une éclosion précoce

En 1929, André Navarra rejoint le Quatuor à cordes Kretly, avec lequel il s'est produit pendant les sept années suivantes. Il fait ses débuts de soliste avec l'Orchestre Colonne à Paris en 1931, où il interprète le Concerto de Lalo. En 1933, il devient violoncelle solo de l'Orchestre du Grand Opéra. Il se produit en tant que soliste avec divers orchestres européens. Après la guerre, il continue à donner des concerts et fait le tour du monde, jouant avec les grands chefs d'orchestre de l'époque. Son enregistrement du concerto d'Edward Elgar avec John Barbirolli et l'orchestre Hallé est considéré comme un classique. 

 

André Navarra avec son violon

 

André Navarra était un professeur renommé de violoncelle au Conservatoire de Paris et à l'Académie de musique d'Allemagne du Nord-Ouest. Il a également enseigné à Sienne, Londres et Vienne. Nombre de ses élèves sont devenus des violoncellistes célèbres, comme Heinrich Schiff, Johannes Goritsky et Susan Sheppard. Une série d'enregistrements du label français Calliope a été publiée et on y trouve du bon jeu comme des suites de Bach, de Camille Saint-Saëns ou encore de Schubert. Il a également produit des LP pour le label Capitol dans les années 1950. Le label français Dante a sorti quatre très bons disques des années 1940.

"Une rigueur dans l’art et une liberté dans la rigueur. Voilà la règle d’or de l’interprète"

NOS MÉLOMANES HEUREUX